UN PEU D'HISTOIRE LOCALE

Chapelle aumetz

On ne connaît pas l'origine de la création du village d'Aumetz. Diverses trouvailles éparses (haches de pierre, silex, poteries, sépultures...) dans les localités environnantes donnent la preuve de l'occupation de notre région à l'époque néolithique ( 4000-2000 av. J.-C.. ).

Avant la période romaine, la région appartient à des nations gauloises portant le nom de Médiamotrici et faisant partie de la Gaule Belgique.

Ce n'est qu'à partir de la conquête romaine ( 54 av. J.-C. ) que nous trouvons des traces d'Aumetz qui se trouvait être le carrefour de deux voies importantes rejoignant la grande voie impériale Metz-Trèves.

Par la suite, notre région eut à faire face à des invasions, pillages et massacres successifs des vandales ( Ve siècle ), des Huns ( Ve siècle ) et des Normands ( IXe siècle ). C'est ainsi que débute l'époque féodale pour nos villageois.

Pendant le Moyen-âge, Aumetz, terre d'église de l'Abbaye de Gorze et Saint-Hubert, change souvent de suzerains et de seigneurs : Duché de Lorraine, Comté de Bar, Seigneurie de Bassompierre, Baronnie d'Elz.Ottange pour revenir définitivement en Lorraine et en France en 1766 ( à la mort de Stanislas Lesczynski ).

Ces périodes troublées sont accompagnées de vagues d'épidémies ( lèpre, peste puis choléra ) qui ravagent nos contrées jusqu'au XIXe siècle.

Les rivalités incessantes entre les maisons du Luxembourg, Lorraine et Bar amenèrent beaucoup de malheurs.

Les invasions étaient souvent accompagnées d'épidémies qui ravageaient les populations. Au XIIIe siècle, ce fut la lèpre, d'où la création des maladreries. La peste aux XVIe et XVIIe décertifia la région. Le XVIIIe connut également plusieurs vagues d'épidémies alors que le XIXe amena le choléra.

Notre région était bilingue : au début du Moyen Âge, la langue germanique s'étendait jusqu'à Longwy. Très tôt, la langue romane pénétra notre secteur ( Fontoy, Boulange, Aumetz ), alors qu'elle ne pénétra dans les villages voisins que vers les XVIe-XVIIe siècles.

Au début du XIIIe siècle, trois grands Duchés se partagent la Lorraine : celui de Bar, du Luxembourg et de la Lorraine. En 1278, Aumetz fait partie du Duché de la Lorraine. À cette date, elle est vendue au Duc de Bar, nous sommes rattachés à la prévôté de   .1480, le Barrois est intégré au Duché de Lorraine et cédé à la France en 1679. 1718, retour à la Lorraine : les responsables des localités se réunissent à Villers-la-Montagne pour fêter ce retour. 1766, mort de Stanislas de Lesczynski et retour de la Lorraine à la France.

Pendant la Révolution Française, nos concitoyens participent activement à la rédaction de leurs "cahiers de doléances" et à l'élection des députés du Tiers-Etat. C'set au début du XIXe siècle que l'exploitation des "minières" d'Aumetz prennent de l'ampleur.

En 1871, Aumetz et onze communes voisines sont annexées par la Prusse en échange du Territoire de Belfort, pour réintégrer la France après 1918.

De nouveau rattachée en 1940 à l'Allemagne nazie, Aumetz connaît quatre années d'annexion jusqu'au 10 septembre 1944, date de la libération de notre cité par les Américains. D'ailleurs, en 1940, l'église d'Aumetz dénommée la "Cathédrale du Pays-Haut" est bombardée par l'artillerie allemande pour être entièrement détruite en 1941.

Cependant dès 1939, notre cité connaît des mouvements de population par des évacuations dans la Vienne, le Poitou et la Meurthe-et-Moselle, avec des retours au cours de l'année 1940 et après la guerre. Par la suite, Aumetz connaît une forte activité minière jusqu'à la fermeture de sa mine en 1983.

Cependant, de par sa situation géographique et notamment sa proximité du Luxembourg, la ville a pu garder son dynamisme.

 

VIDEO SUR L'HISTOIRE DE L'EGLISE D'AUMETZ

Pieds de page HIVER

RETOUR A L'ACCUEIL