ESCH2022E22 logo ec horizontal rgb

Finalisation de l’appel à projets

Sur les près de 600 projets soumis dans le cadre du grand appel à projets d’Esch2022, quelque 140 projets ont été définitivement retenus. Ces projets répondent aux critères clés de la Capitale européenne de la culture, parmi lesquels l’esprit d’innovation, une approche participative, une forte implication des citoyens, une dimension européenne et un impact durable pour la région d’Esch2022.

« Nous sommes conscients que tous ces chiffres se recouvrent des personnes, des groupes, des artistes, des associations et des individus qui ont consacré leur temps, leur énergie, leur enthousiasme et leur passion dans à la conception, à la rédaction et à la budgétisation de leurs propositions afin de participer à ce merveilleux projet citoyen qu’est Esch2022 », explique Françoise Poos, Directrice de la programmation culturelle. « Ce fut un grand plaisir pour nous de découvrir cette richesse d’idées, née de la volonté de chacun de s’impliquer dans la région d’Esch2022. Je tiens à remercier tous les porteurs de projets au nom de toute l’équipe pour leur contribution. »

Les 140 projets programmés en 2022 seront peu à peu communiqués au public, via différents canaux : lors de prochains petits-déjeuners de presse d’Esch2022, les porteurs de projets seront invités à prendre la parole pour présenter leurs projets. En outre, ils auront d’autres opportunités pour communiquer sur leurs projets, comme celui de la Nuit de la Culture 2022 organisée par la ville d’Esch. Le concept de ce projet participatif sera présenté au public le 5 novembre 2020 lors d’une conférence de presse.

Première résidence de la compagnie française KompleX KapharnaüM

Depuis 20 ans, la compagnie française KompleX KapharnaüM provoque des rencontres troublant la frontière entre spectateurs et habitants, entre espace scénique et sphère publique. À travers une lecture sensible de la ville, entre fiction et documentaire, son écriture opère un détournement de l’espace public où l’humain reprend ses droits. Équipe artistique pluridisciplinaire, KompleX KapharnaüM crée des interventions déambulatoires innovantes adaptées au contexte de chaque territoire. Ses dispositifs d’arpentage et d’amarrage dans la ville forment le socle des créations en tournée et projets dédiés.

Dans le cadre d’Esch 2022, la compagnie commence dès cet automne à repérer les lieux et à récolter le matériel de plusieurs « fouilles métaphoriques ». Celles-ci prendront forme au fil de plusieurs résidences basées sur l’« activation du tissu local » et donneront lieu à plusieurs restitutions ponctuelles, prémices d’une grande restitution en 2022.

Le public est chaleureusement invité à rejoindre la première résidence digitale de la compagnie sur live.kxkm.net, chaque soir, entre 19h et 20h, du lundi 30 novembre au vendredi 4 décembre 2020 


 « Nous souhaitons explorer le processus de la coulée sidérurgique de manière métaphorique, c'est-à-dire avec d'autres matériaux comme de la peinture. Cette peinture produira des tracés un peu à la manière de la sérigraphie sur des images d'archives. Ce procédé permettra d'interroger différentes périodes et de les partager avec le public. Plusieurs chercheur.ses du C2DH seront invité.es à intervenir, nous les interviewerons pour un éclairage sur ces images et également plus largement sur leur démarche. Ce processus aura lieu chaque jour de la semaine et sera remixé le samedi soir. Les toiles seront montrées lors d’un temps spectaculaire avec de la projection vidéo sur les façades. »

Dates : du lundi 30 novembre au vendredi 4 décembre 2020

Horaires : de 19h à 20h

 

Première rencontre avec les hauts-fourneaux   

Socle c 2 Socle c 1
Rumelange hames Reperage esch dec2019 img 0236
Lallenger bierg 2019 0511 20 04 nika schmitt radau radar c nika schmitt

© Vincent Muteau

https://www.kxkm.net/kxkm-1

Radau Radar

de Nika Schmitt
Installation sonore, 2020

Durée de l’exposition : 05.12.2020 - 09.01.2021

Le bruit (« Radau » en allemand) est le matériau brut de l’artiste sonore Nika Schmitt. Les sons ont ceci de particulier qu’ils sont perçus de manière très subjective ; chacun d’entre nous ressent le bruit différemment. Avec Radau Radar, l’artiste modifie les résonances sonores dans un espace clos au moyen de surfaces physiques mobiles, de manière à les rendre audibles pour les visiteurs. L’idée de ce travail est né lors de sa résidence d’artiste sonic explore à Dakar, au Sénégal, et s’inscrit dans le cadre de ses recherches continues sur les phénomènes cycliques et répétitifs. Plus concrètement, avec ses installations cinétiques, Nika Schmitt examine les effets de stimuli rythmiques sur notre orientation spatiale et notre capacité d’estimation du temps.

Dans Radau Radar, elle donne à entendre un effet Larsen grâce à une série de haut-parleurs et de microphones disséminés dans l’espace d’exposition. La fréquence est sans cesse réfléchie et réalignée par une sorte de parabole rotative suspendue au centre de la pièce. Grâce à cette installation, la réverbération rencontre des situations changeantes à mesure qu’elle traverse l’espace, de sorte que la hauteur du son et la structure rythmique de la fréquence changent constamment. Différents types de microphones enregistrent les conditions acoustiques à des moments donnés et transmettent leurs signaux séparément et en temps réel à différents haut-parleurs. Le visiteur entend une sorte de « rumeur » qui évoque le jeu d’enfants connu sous le terme « téléphone arabe » ou « passe-parole ». Le changement des sources sonores, les reflets de lumière en mouvement et les éléments mobiles forment une composition spatiale qui redéfinit l’expérience acoustique et visuelle du lieu.
 

Nika Schmitt expérimente avec le son, la lumière et des matériaux animés au moyen de dispositifs mécaniques. Alliant complexité et subtilité, ses dispositifs multiplient les allusions au quotidien, qui est au cœur de son travail.

www.schmittnika.com

Nika Schmitt

Née en 1992 au Luxembourg, Nika Schmitt vit et travaille à Rotterdam (NL). Artiste audiovisuelle indépendante depuis 2017, elle termine actuellement un Master of Music à l’ArtScience Interfaculty à La Haye (NL). Au terme de ses études secondaires en 2012, elle enchaîne les voyages et les expériences de travail avant d’entamer un Bachelor of Fine Arts à la Maastricht Academy of Fine Arts and Design (NL) en 2013. Ses projets in situ et son travail de recherche sur la Biennale d’art contemporain au Sénégal – Dak’Art en 2016 l’aident à définir sa propre orientation artistique. La même année, elle rejoint le groupe de musique expérimentale Otomax en tant que chanteuse et fonde la ligne de vêtements « Dominik » avec deux collègues artistes, Mike Moonen et Don Possen. En juillet 2017, elle conclut son Bachelor of Fine Arts et reçoit le Gilbert de Bontridder Prijs, tout en participant à plusieurs expositions, parmi lesquelles Artspotting à la DNB Amsterdam et Fresh Cacao à De Cacaofabriek à Helmont (NL). Elle obtient le prix Sonotopia pour les installations d’art sonore en 2018, qui sera suivi de l’exposition personnelle locus motus à la Fabrik 45 à Bonn (DE). En 2019, elle expose l’installation sonore Echotrope à la Philharmonie Luxembourg et safe&sorry pavillon au Kirchberg, dans le cadre du festival rainy days. Elle participe actuellement à l’exposition de groupe Bâtiment 4 organisée par le collectif d’artistes CUEVA à Esch-sur-Alzette, à l’exposition des projets du collectif Dominik à Maastricht (NL) et à une exposition de groupe à Automat à Sarrebruck (DE).

Nika Schmitt : Radau Radar, installation sonore, 2020

Lieu :
Annexe22
Place de la Résistance (Brillplaz)
Esch-sur-Alzette

Du 05.12.2020 au 09.01.2021

Je/Ve : 14-18h

Sa/Di : 11 – 18h

Fermeture les jours fériés


Jazz immersif au Socle C

Les hauts fourneaux de Belval, qui sont les deux derniers hauts fourneaux du Grand-Duché de Luxembourg, témoignent d’une époque importante de l’histoire du pays. Inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Sites et Monuments Nationaux en juillet 2000 en tant que patrimoine national culturel à préserver, ces espaces sont en partie ouverts au public et s’inscrivent dans le fantastique projet urbain de Belval.

Le haut fourneau C, éteint le 19 janvier 1995, a été démonté et vendu en Chine en 1996. La fondation du Haut Fourneau C – dite « Socle C » – est un vestige industriel en béton qui offre, par son espace central de 14 mètres de diamètres doté d’une scène, de merveilleuses opportunités pour y programmer, entre autres, des concerts et d’autres manifestations culturelles. Situé à 1,7 mètres du niveau urbain, cet espace insolite sera accessible par une passerelle et des marches d’escalier, respectivement par une rampe adaptée aux personnes à mobilité réduite.

Durant l’été 2022, le public pourra notamment y vivre une expérience immersive unique, proposée par les musiciens de jazz luxembourgeois du Reis-Demuth-Wiltgen Trio et l’artiste multimédia Émile V. Schlesser. Sur une scène à 360 degrés, au milieu des spectateurs, le pianiste, le contrebassiste et le percussionniste exploreront le phénomène de la « synesthésie » en associant leurs propres compositions de jazz, créées pour l’occasion, aux paysages sonores ambiants en 3D de l’artiste visuel.

www.reisdemuthwiltgen.com

www.emilevschlesser.com


Rumelange

« commune du mois » du 22 octobre au 21 novembre 2022

Une ville où authenticité rime avec innovation collaborative

Située à la frontière française, la ville luxembourgeoise de Rumelange était, jusqu’à la fermeture de la mine en 1978, une ville dédiée à cette activité. Pour faire face aux récentes mutations, la municipalité a initié un projet sociétal d’envergure visant à relever les nouveaux défis. Ainsi, cette ville moderne, ouverte et dynamique est résolument orientée vers le futur, tout en valorisant son passé. Deux lieux incontournables symbolisent cet ancrage dans le passé et cet élan vers l’avenir : le Musée national des mines et le Site Albert Hames.

Le Musée national des mines permet aux visiteurs de vivre une expérience unique dans les galeries. Le musée a été fondé en 1973 par un groupe d’anciens mineurs pour commémorer l’exploitation minière dans le sud du Luxembourg, documenter la production de minerai de fer et promouvoir le tourisme dans la région. Le visiteur peut ainsi entrer dans les anciennes galeries dans un wagon de mine, poursuivre à pied la visite des galeries moins accessibles et découvrir les techniques d’excavation de l’époque. Pour plus d’informations sur le musée et la réservation des visites des galeries, consulter : http://www.mnm.lu. Enjoy !

Les maisons et l’atelier du sculpteur Albert Hames (1910-1989), acquis par la Ville de Rumelange en 2018, font l’objet d’une fantastique réhabilitation basée sur un nouveau concept ciblant le tourisme créatif. La maison d’habitation du sculpteur défunt (numéro 16A) et son atelier seront ouverts au public en 2022 et les autres maisons, transformées en chambres d’hôtes, seront finalisées après 2022. Le projet Rëm.xx, réalisé dans le cadre d’Esch2022, greffé sur le lancement du site Albert Hames, déclinera trois champs d’action, parfois sous forme de projets interconnectés : personnes (Rëm.People), patrimoine (Rëm.Heritage) et art (Rëm.Art). Ainsi, le futur site Albert Hames, hébergement touristique ouvert toute l’année, se distinguera par une approche multifonctionnelle unique en son genre, tant au niveau de l’aménagement de l’espace que de la programmation du lieu, voire de l’expérience proposée. Les résidences d’artistes et la création artistique contemporaine seront au cœur de cette expérience touristique immersive.

Bienvenue à Chemnitz, prochaine ville allemande Capitale européenne de la culture en 2025 !

Trois villes allemandes ont déjà été capitales européennes de la culture : Berlin en 1988, Weimar en 1999 et Essen pour la Ruhr en 2010. Au terme d’une procédure de pré-sélection et de sélection, le comité composé de 12 experts indépendants a rendu son verdict en départageant les cinq villes finalistes encore dans la course : Chemnitz, Hanovre, Hildesheim, Magdebourg et Nuremberg.

Parmi les objectifs entrant dans les critères de sélection figurent la contribution à long terme à la stratégie culturelle de la ville, le contenu artistique et culturel, la dimension européenne, le management, et la capacité à mener le projet. S’assurer que la Capitale européenne de la culture est fondée sur un projet de transformation à long terme de sa vie culturelle et non un festival ponctuel est également l’une des priorités.

Ce sera finalement : Chemnitz, ville située dans l’Ouest de la Saxe.

La candidature de Chemnitz a été menée sous la devise « Aufbrüche. Opening Minds. Creating spaces ». S’appuyant sur son histoire, faite d’une série de changements majeurs, la ville souhaite tirer parti, avec l’Europe, des fractures et des contradictions de son passé, et évoluer vers l’unité dans la pluralité, et une nouvelle identité axée sur l’avenir. La candidature intègre 24 municipalités environnantes. Cette coopération conduira à l’élaboration d’une stratégie pour l’ensemble de la région. Chemnitz entend se réinventer, en tant que laboratoire urbain de renouveau européen.

https://chemnitz2025.de/en/news/homepageteaser/chemnitz-will-be-european-capital-of-culture-in-2025/

Félicitations au Syndicat Pro-Sud et à la Région Sud, tout juste labellisés "réserve de biosphère" par l’UNESCO !

Le 28 octobre 2020, la région de la Minette est devenue une réserve de biosphère reconnue par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Le Luxembourg participe donc désormais au programme scientifique MAB lancé dans les années 70. Il s’agit de promouvoir la conservation de la biodiversité et le développement durable basés sur la participation citoyenne, l’éducation et la recherche.  Début 2020, les réserves de biosphère étaient au nombre de 701 répartis dans 124 pays. Grâce au réseau mondial, elles échangent et partagent leurs expériences et leur savoir-faire.

Pour la région, l’obtention de ce label est avant tout une belle reconnaissance. Les onze communes du syndicat PRO-SUD ont, de par leurs initiatives, toujours cherché à valoriser, encourager et développer les actions originales et novatrices qui améliorent les modes de vie de ses habitants, tout en préservant la nature environnante. Ce label de l’UNESCO n’est pas seulement un honneur, mais aussi un défi.

Tous en route pour construire un futur durable et prospère !

Plus d'infos sur https://mub.minett-biosphere.lu/

Bas de page esch 2022